Généralités

Vous êtes ici : Climatiser >> Généralités

La climatisation

Climatiser est acceptable dans un bâtiment de bureau, car la productivité s'effondre lorsque la température dépasse les 28°C. On climatise également les établissements de santé, etc. C'est à dire le tertiaire. Cependant imaginer climatiser le résidentiel est contraire aux objectifs de la France pour respecter le protocole de Kyoto. D'ores et déjà, la canicule 2003 a fait décupler les ventes de climatiseurs et l'été lors de pointes de chaleur, EDF constate des pics de demande électrique qu'il n'y avait jamais auparavant l'été. EDF répond à ces pics en allumant les centrales thermiques, un des seuls systèmes pouvant fonctionner en été et à avoir un temps de réponse assez rapide. Il faut donc imaginer d'autres systèmes de climatisation qui consomment le moins d'électricité possible ; le meilleur d'entre-eux étant une bonne conception du bâtiment.

Rafraichissement et climatisation

On distingue les solutions de rafraichissement et celles de climatisation. Le rafraichissement ne permet pas de maintenir une température de consigne : sa puissance de froid est limitée. La climatisation est, elle, dimensionnée pour maintenir 26°C le jour le plus chaud de l'été (26°C est la température minimum légale autorisée pour la climatisation).

La climatisation basse-consommation

Vous trouverez ci-dessous différents systèmes de rafraichissement ou de climatisation qui consomment peu d'électricité et qui pourraient être performants (il existe peu d'installations, nous avons donc peu de retours sur ces technologies) :

  • Climatisation classique à haute performance (Coefficient de performance de 5). Il s'agit d'un groupe frigorifique à compression choisit dans le haut de gamme en terme de performances. Couplé à des panneaux solaires photovoltaïques, on obtient un système très efficace et renouvelable avec un prix qui tient la route. C'est un système de climatisation, il faut donc faire attention au comportement des usagers qui peuvent modifier la régulation pour climatiser à 20°C (alors qu'en hiver, il se chauffent à plus de 21°C! C'est absurde, mais ça existe...).
  • Rafraichissement par puit canadien (ou provençal, ou norvégien, ou climatique...) : c'est de la géothermie. La fraicheur du sol est utilisée pour refroidir l'air neuf soufflé dans la maison. Les sites de Fiabitat ou de Canadaclim sont très bien faits sur cette thématique. Du point de vue énergétique, il faut faire attention à ce que les auxiliaires (ventilateurs) ne consomment pas plus d'énergie qu'un groupe frigorifique classique...
  • Rafraichissement par sur-ventilation nocturne : cela consiste à ouvrir les fenêtres la nuit pour profiter de la fraicheur ou, pour les bureaux, à faire tourner le système de ventilation la nuit pour refroidir la strucutre du bâtiment et ainsi stocker la fraîcheur dans la masse du bâtiment.
  • Climatisation par évaporation : il s'agit de faire évaporer de l'eau et en s'évaporant l'eau absorbe de la chaleur. Menerga et Seeley sont leaders sur ce marché : il proposent des produits qui certes consomment de l'eau mais peu d'électricité.
  • Climatisation fonctionnant à partir de chaleur : les systèmes à absorption ou à adsorption (dessiccation) produisent du froid à partir de chaleur. Cette chaleur peut être solaire ou autre.
  • Climatisation par géothermie : puiser la fraîcheur dans la nappe phréatique ou le sol est possible directement en faisant circuler de l'eau fraiche dans un plancher par exemple, ou indirectement via une pompe à chaleur réversible.

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un
contrat Creative Commons.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site