l'eau potable

Vous êtes ici :  Gérer l'eau >> l'eau potable

 Il convient tout d'abord d'éliminer les fuites. Elles sont parfois nombreuses et votre facture s'en ressent. On peut trouver plusieurs causes: la vétusté de l'installation, des joints devenus inefficaces, des robinets ou des chasses d'eau qui perdent inexorablement des centaines de littres au fil des jours.

 Le saviez-vous ?

Un robinet qui goutte gaspille 35.000 litres d'eau en une année.

Lorsque vous identifié et réparé tous les points de fuites, il vous faudra entretenir réglièrement le réseau et les points de distribtution (robinets...)

Vous pouvez ensuite poser des équipements destinés à réduire votre consommation d'eau tout en gardant un niveau de confort identique. Ces appareils sont généralement peu coûteux. On citera: les chasses d'eau équipées d'une commande sélective, les réducteurs de débit à insérer sur vos robinets, les réducteurs de pression ou encore les appareils ménagers à faible consommation.

Il y a également toute une série de reflexe qu'il convient d'acquérir et de partager avec vos proches (notamment les enfants). Vous trouverez ci-dessous une liste qui, si vous l'appliquez au quotidient aura un impact non négligeable sur la baisse de votre consommation d'eau.

(liste tirée de l'encyplopédie Ekopedia. )

 Des idées pour économiser l'eau :
  • Ne pas laisser couler l'eau quand on fait la vaisselle.
  • Mettre un pichet d'eau potable au réfrigérateur de manière à éviter de faire couler souvent l'eau du robinet jusqu'à ce qu'elle refroidisse pour boire frais.
  • Démarrer la machine à laver uniquement lorsqu'elle est pleine.
  • Un cycle de lavage du linge à 30/40°C consomme trois fois moins d’énergie qu’un cycle à 90°C. (L'énergie sert à chauffer l'eau)
  • Démarrer le lave-vaisselle uniquement lorsqu'il est plein.
  • Installer des régulateurs de débits d'eau.
  • Arroser les plantes avec l'eau de rinçage des légumes.
  • Laver la voiture avec un seau plutôt qu'au jet d'eau, en se limitant aux pare-brise et phares (voir et être vu). Ne faire un nettoyage complet que lorsqu'il est vraiment nécessaire : le réaliser alors dans une station de lavage qui récupère et traite convenablement les eaux usées fortement chargées en polluants.
    • Laver la voiture les jour de pluie ;
    • En zone montagneuse, utiliser l'eau non potable d'une rivière ou d'un ruisseau ;
    • Pour éviter la pollution, ne laver la voiture qu'avec les produits suivants : savon noir (100% huile végétale), liquide vaisselle biodégradable 100%, amoniac et alcool ;
  • Récupérer, stocker et utiliser l'eau de pluie pour les usages non alimentaires (lessive, entretien de la maison, lavage des véhicules, arrosage des plantes, renouvellement de l'eau de la piscine).
  • Réparer les fuites d'eau sans attendre. Pour détecter une fuite, on peut consulter le compteur d'eau le soir avant de se coucher puis le matin au lever. Si la valeur du compteur a augmenté, c'est qu'il y a une fuite quelque part.
  • Vérifier de temps en temps le bon fonctionnement du robinet qui permet de couper l'arrivée d'eau pour le logement. En cas de fuite soudaine, ce robinet peut vous éviter d'inonder tout l'appartement.
  • L'industrie consomme de l'eau (20% de l'eau potable à l'échelle mondiale) de sorte que vous économisez de l'eau en limitant vos consommations de produits manufacturés (principe de la simplicité volontaire). Une voiture, c'est plusieurs dizaines de milliers de litres d'eau. Cela ne jouera pas sur votre facture d'eau, mais sur celle de la planète.

La salle de bain

  • Prendre une douche (20 à 60 litres d'eau) plutôt qu'un bain (100 à 150 litres).
  • Ne pas laisser couler l'eau quand on se savonne sous la douche. (Faire du sport avant de se doucher permet de ne pas avoir froid)
  • Ne pas laisser couler l'eau quand on se brosse les dents. Utiliser un verre pour se rincer la bouche et ne pas mouiller sa brosse à dents, car cela ne rendra pas les dents plus propres !!
  • Ne pas laisser couler l'eau lorsqu'on se rase. Utiliser le clapet de lavabo
  • Ne pas se doucher tous les jours. On peut aussi se laver au lavabo.
  • Un mitigeur permet de régler plus facilement la température de l'eau.
  • Installer un stop-douche permet d'arrêter l'eau tout en gardant le réglage de la température. Cela évite de perdre une nouvelle fois de l'eau le temps de régler la température quand on commence le rinçage.
  • Récupérer l'eau des lavabos en enlevant le siphon et en plaçant un récipient en dessous. Cette eau peut ensuite servir pour les toilettes.
  • Récupérer l'eau de la douche en plaçant une bassine au sol. Cette eau peut ensuite servir pour les toilettes.

Les toilettes

Chaque fois que nous tirons la chasse d'eau, nous gaspillons 10 à 12 litres d'eau rendue potable à grands frais. Cette consommation représente 35 % de notre facture ! (idéalement, l'eau qui alimente la chasse pourrait être de l'eau non potable, de l'eau de pluie, en aménageant un réservoir de récupération 3 mètres au-dessus des toilettes).

  • Dans les WC, installer une chasse d'eau avec un double bouton-poussoir. À défaut, une bouteille remplie d'eau placée dans le réservoir permet d'économiser de l'eau à chaque fois que l'on tire la chasse d'eau. Éviter de mettre une brique qui pourrait se désagréger à la longue.
  • L'alternative à ce non-sens est le compostage direct des déjections humaines grâce aux toilettes sèches. Le compostage évite de polluer l'eau et produit un amendement organique fertilisant. La mise en oeuvre de ce système est facile en zones rurales et quartiers périurbains. Pour en savoir plus, lire l'article sur les toilettes sèches.
    • Attention : il faut néanmoins savoir que les déjections humaines peuvent, dans certains cas, être biotoxiques et par conséquent impropres à une récupération par compostage ou biodégradation. C'est le cas de l'urine et des selles des personnes suivant un traitement aux antibiotiques, une chimiothérapie, une trithérapie et d'une façon générale prenant des médicaments. Les déjections ne sont 100% biodégradables que si l'on mène une vie saine.
  • Une autre alternative consisterait à utiliser de l'eau de pluie ou même de l'eau de puits impropre à la consommation (en alimentant les wc, toilettes, douche, lave-linge... bref tous les robinets où l'on ne boira pas l'eau). Elle serait alors retraitée dans les stations d'épuration et de plus, vous ne paierez à la compagnie des eaux que la moitié du prix que vous coûte l'eau (traitement de l'eau, pollueur-payeur).
  • Quand on vit en appartement et qu'on ne peut pas utiliser l'eau de pluie ou du puits, on peut aussi réutiliser l'eau de vaisselle ou de machine à laver. Il suffit de mettre un seau dans l'évier et pour la machine à laver, il suffit de mettre un seau à la sortie du tuyau d'évacuation. On peut alors verser l'eau récupérée dans ses toilettes et ainsi utiliser la chasse d'eau le moins possible.
  • Si on fait couler l'eau avant de prendre sa douche pour attendre qu'elle atteigne la bonne température, on peut la faire couler dans un seau pour la réutiliser.

Au jardin

  • Arroser les plantes le matin tôt ou le soir pour que l'eau utilisée ne s'évapore pas trop par l'action du soleil.
  • Vérifier la météo si de la pluie est prévue avant d'arroser.
  • Récupérer et stocker les eaux de pluie pour l'arrosage (soit par des bidons apparents ou des cuves enterrées reliées directement aux gouttières).
  • Choisir des plantes adaptées à la région, par exemple des plantes résistantes à la sécheresse dans les régions qui manquent d'eau.
  • Le paillage retient l'humidité des sols, on utilisera soit de l'écorce de pin, du brouillage de branche, ou les déchets de tonte qu'on utilisera pour recouvrir le sol.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×